• FAQ

    Une autorisation de station est nécessaire pour une radio (TX/RX), un DME, ELT (fixe ou portable), un radar, un transpondeur, un ATC transpondeur, un TCAS, un VDR, une radio météo,  un altimètre radio, un système de communication satellitaire (SATCOM), … Cette liste n’est pas exhaustive mais une autorisation est nécessaire pour tous les appareils qui émettent des ondes électro-magnétiques. En cas de doute, vous pouvez contacter notre service.

  • FAQ

    Tout ce que vous devez savoir sur la 5G

    La 5G permettra d’augmenter davantage la capacité des réseaux mobiles afin de pouvoir continuer à répondre au trafic de données mobiles toujours en forte croissance. Ainsi, une multiplication par dix du trafic de données a été observée au cours des cinq dernières années.

    En outre, la 5G apporte un soutien à l'internet des objets et aux nouveaux usages dans, par exemple, l'industrie automobile, les soins de santé et les médias et le divertissement.

    La 5G vise à améliorer davantage les possibilités des réseaux mobiles. Trois points essentiels sont à distinguer :

    • une augmentation du débit de données par utilisateur et une augmentation de la capacité des réseaux mobiles pour répondre à la future croissance du trafic de données. Cela conduira à une meilleure expérience utilisateur et permettra des applications qui nécessitent une vitesse plus élevée, comme les vidéos à ultra-haute définition, la réalité augmentée et la réalité virtuelle... ;
    • une amélioration de la fiabilité et du délai. Il est ainsi possible de développer des services innovants pour lesquels la vitesse de réaction est très importante, comme la conduite autonome ;
    • une augmentation du nombre d'appareils pouvant être connectés dans une zone donnée. Cela stimule la croissance de l’internet des objets, permettant une gestion et un suivi efficaces dans divers secteurs, mais aussi dans votre situation personnelle (Smart Homes, Smart Ports, Smart Agriculture...).

  • FAQ

    Vous possédez une adresse e-mail sans nom de domaine de votre opérateur télécoms actuel

    Par exemple : vous possédez votre propre nom de domaine (jean@dupont.be) ou vous utilisez une adresse Gmail, Hotmail, Yahoo...

    Vous pouvez toujours conserver cette adresse e-mail.

     

    Vous possédez une adresse e-mail avec le nom de domaine de votre opérateur télécoms actuel

    Par exemple : jean.dupont@skynet.be, jean.dupont@telenet.be...

    Vous pouvez conserver cette adresse e-mail pendant 18 mois. C'est gratuit mais vous devez en faire la demande avant la fin de votre abonnement. Durant ce laps de temps, vous communiquez vous-même votre nouvelle adresse e-mail aux personnes que vous connaissez. Votre opérateur doit vous proposer l’une des options suivantes :

    • Continuer à utiliser votre ancienne adresse e-mail pendant 18 mois.
    • Fermer immédiatement votre ancienne adresse mail et transférer pendant 18 mois les e-mails envoyés à l’ancienne adresse vers votre nouvelle adresse e-mail.

    Passé ce délai de 18 mois, l’opérateur offre la faculté de maintenir ces facilités, mais c’est à votre demande et moyennant rétribution.

  • FAQ

    Vous possédez une ligne fixe

    • Vous conservez votre numéro de téléphone si vous restez dans la même zone téléphonique.
    • Vous signez ou validez en ligne un mandat écrit pour votre nouvel opérateur télécoms. Vous y indiquez que votre nouvel opérateur doit veiller à ce que vous puissiez conserver votre ancien numéro.

     

    Votre nouvel opérateur clôture votre ancien abonnement et reprend votre ancien numéro.

    • Vous pouvez transférer immédiatement votre numéro de téléphone chez votre nouvel opérateur. Ou : vous choisissez vous-même une date.
    • Votre numéro de téléphone a été transféré après la date convenue ? Dans ce cas, vous avez droit à une indemnité de 3 euros (parfois 5 euros). Vous ne la recevez pas automatiquement. Vous devez demander vous-même cette compensation à votre nouvel opérateur. Vous disposez de 6 mois pour le faire.

     

    Vous possédez un numéro mobile

    • Vous pouvez toujours conserver votre numéro de téléphone. Vous avez seulement besoin d'une carte SIM de votre nouvel opérateur.
    • Vous signez ou validez en ligne un mandat écrit pour votre nouvel opérateur télécoms. Vous y indiquez que votre nouvel opérateur doit veiller à ce que vous puissiez conserver votre ancien numéro.

     

    Votre nouvel opérateur clôture votre ancien abonnement, reprend votre ancien numéro et active votre nouvelle carte SIM.

    • Vous pouvez transférer immédiatement votre numéro de téléphone chez votre nouvel opérateur. Ou : vous choisissez vous-même une date.
    • Votre numéro de téléphone a été transféré après la date convenue ? Dans ce cas, vous avez droit à une indemnité de 3 euros (parfois 5 euros). Vous ne la recevez pas automatiquement. Vous devez demander vous-même cette indemnité à votre nouvel opérateur. Vous disposez de 6 mois pour le faire.

  • FAQ

    Si vous disposez d’un certificat de classe A, vous pouvez, en plus de votre indicatif principal, obtenir un indicatif court (un seul) via le formulaire.

    Les séries d'indicatifs supplémentaires OO à OT, sous le format OOxA, où x=0 à 9 et A= A à Z peuvent être demandées.

    À chaque indicatif supplémentaire, des droits de dossiers sont dus (51,24€) ainsi qu’une redevance annuelle (51,24€).

  • FAQ

    Non.

    La règlementation européenne en matière de roaming n’a pas pour objectif de permettre le roaming permanent, à savoir l’achat d’un abonnement ou d’une carte prépayée auprès d’un opérateur européen étranger afin d’en faire un usage permanent en Belgique.

    La réglementation prévoit que les opérateurs peuvent instaurer une politique d’utilisation raisonnable afin de se prémunir de ce type d’usage des services roaming. En cas de dépassement de la politique d’utilisation raisonnable mise en place par l’opérateur, des suppléments peuvent être appliqués.

    Par exemple, si vous souscrivez un abonnement auprès d’un opérateur français, et que vous utilisez cet abonnement de manière permanente en Belgique, l’opérateur français pourra vous appliquer un supplément tarifaire.

  • FAQ

    Qu'est-ce qu’Easy Switch ?

    Easy Switch facilite le changement d’opérateur si vous disposez au minimum d’un service d’accès à Internet ou d’un service de télévision.

    Cette procédure vous libère de la plupart des démarches administratives lors d'un changement d'opérateur.

    Votre nouvel opérateur règle notamment la résiliation de l’ancien contrat, dès que ses services ont été installés chez vous.

    Regardez cette vidéo pour voir comment cela fonctionne ou lisez notre explication ci-dessous.

    Que fait Easy Switch ?

    • Easy Switch facilite le changement d’opérateur fixe. Cette procédure est applicable de manière standard, mais vous pouvez choisir de ne pas y recourir. Dans ce cas, vous devez vous-même vous charger de résilier votre contrat après de votre ancien opérateur. 
    • Si vous avez recours à la procédure Easy Switch, vous donnez à votre nouvel opérateur l’autorisation de se charger du transfert à votre place et donc de résilier l’ancien contrat.
    • Vous devez uniquement préciser si vous souhaitez transférer votre numéro (également votre numéro mobile si celui-ci est offert avec les services fixes) ou le supprimer. En l’absence d’indication, le numéro restera chez votre ancien opérateur (mais votre contrat et/ou le prix peuvent changer).
      Certains opérateurs ne permettent pas de conserver un numéro sans accès à Internet. Donc si vous n’indiquez pas ce que vous souhaitez concernant votre numéro, vous risquez de le perdre.
      Alors, informez-vous !

     

    Pourquoi utiliser Easy Switch ? 

    • Easy Switch limite la durée de l’interruption du service : le nouvel opérateur contacte l’opérateur que vous quittez dès qu’il est prêt à vous fournir les services demandés. Il se charge de l’arrêt des services et de la résiliation du contrat conclu avec l’opérateur que vous quittez. 
    • Easy Switch limite les risques de double facturation. L’opérateur que vous quittez doit arrêter de vous facturer ses services au plus tard à la fin du jour suivant le jour auquel il a été informé de votre transfert.

     

    À quoi dois-je faire attention avant de prendre ma décision ? 

    • Vérifiez si vous avez conclu un contrat à durée déterminée avec votre ancien opérateur. Si votre contrat a moins de 6 mois, votre ancien opérateur peut vous imposer le paiement d’une indemnité de rupture. Celle-ci est plafonnée à la redevance d’abonnement que vous auriez dû payer jusqu’au 6e mois du contrat. 
    • Vérifiez si l’opérateur vous a vendu un appareil en vente couplée. Si tel est le cas, il peut vous facturer la valeur résiduelle de l’appareil. Celle-ci doit être mentionnée dans un tableau de remboursement annexé au contrat. Chaque mois, le même montant doit être déduit de la valeur résiduelle de l’appareil. Après 24 mois, un opérateur ne pourra jamais vous facturer une indemnité pour l’appareil.

     

    Que dois-je communiquer à mon nouvel opérateur ? 

    • Votre numéro de client auprès de votre ancien opérateur,
    • L’ID Easy Switch auprès de votre ancien opérateur:
      Vous trouverez ce code (une série de chiffres et/ou lettres) :
      - en ligne, dans votre espace client ;
      - sur votre facture ;
      - dans la lettre ou dans l’e-mail de bienvenue d’un nouvel opérateur depuis le 1er juillet 2017.
    • Si vous souhaitez garder pendant 18 mois votre adresse e-mail contenant le nom du fournisseur que vous quittez.
      Certains opérateurs vous permettent de garder l’adresse e-mail sans que vous ne deviez en faire la demande. Il est donc recommandé de vous renseigner auprès de votre opérateur.
    • Le ou les numéro(s) fixe(s) ou mobile(s) que vous souhaitez transférer ou annuler auprès de votre ancien opérateur.
    • Éventuellement la date jusqu’à laquelle vous souhaitez que les services restent actifs auprès de l’opérateur que vous quittez, pendant que les services auprès de votre nouvel opérateur sont déjà activés.
      Cela est pratique par exemple lorsque vous déménagez et changez d’opérateur.
      Vous avez toujours le droit de choisir la date de résiliation et, si vous le souhaitez, de maintenir l’activation des services pendant un certain temps auprès des deux opérateurs. Dans ce dernier cas, l’opérateur que vous quittez continuera de vous facturer les services jusqu’à la date fixée.

     

    Quels droits ai-je lors du changement d’opérateur fixe ? 

    Rendez-vous dans une plage horaire d'une demi-journée

    Si une visite d’un technicien est nécessaire, vous avez le droit de fixer un rendez-vous dans des plages horaires d’une demi-journée au maximum. Vous ne devez ainsi pas prendre congé pendant une journée entière.

    Compensation en cas de rendez-vous manqué

    Si le technicien ne s’est pas présenté au moment convenu, vous avez le droit, en tant que consommateur, à une compensation de 10 € par rendez-vous manqué. Exigez cette compensation auprès de votre nouvel opérateur, même si vous savez ou soupçonnez que la faute est imputable à un autre fournisseur.

     

    Que dois-je faire d’autre si j’ai demandé l’application d’Easy Switch ? 

    • Si vous disposiez d’un modem ou d’un décodeur de votre opérateur précédent, vous devrez probablement le restituer.
    • Le nouvel opérateur ou son technicien ne peuvent pas le remettre à votre place à l’ancien opérateur.

     

    Dans quels cas ne puis-je pas recourir à Easy Switch ? 

    • Si vous avez souscrit un plan tarifaire pour professionnels.
    • Si vous souhaitez uniquement changer d’opérateur pour la télévision mais pas pour Internet ou inversement (migration partielle).
      Vous devrez alors résilier vous-même les services auprès de l’opérateur que vous quittez.
    • Si vous déménagez et restez chez le même opérateur, la procédure Easy Switch n’est pas non plus applicable. 

     

    Quand la procédure Easy Switch est-elle seulement partiellement applicable ? 

    • Si vous possédez des services auprès de plusieurs opérateurs.
      Vous pouvez uniquement demander la procédure Easy Switch pour le transfert d’un opérateur que vous quittez vers le nouvel opérateur. Vous devez effectuer vous-même la résiliation pour les autres services. 

  • FAQ

    La mise aux enchères des licences 5G est l’étape suivante de l’introduction effective de la 5G en Belgique.

    Après la mise aux enchères, la 5G ne sera pas directement opérationnelle pour le grand public. La construction de réseaux 5G nécessite des investissements dans l'infrastructure de réseau par des entreprises privées. L'introduction de la 5G en Belgique est donc déterminée non seulement par la disponibilité du spectre, mais aussi par la volonté des fournisseurs d'investir dans la 5G.

  • FAQ

    Si vous êtes la personne qui a  passé la commande, contactez le vendeur le plus rapidement possible. Ce dernier est responsable de la livraison du colis.

    Si vos droits ne sont pas respectés ou en cas de litige avec le vendeur, vous pouvez 1) le signaler au Point de contact, 2) introduire une plainte et/ou demander une conciliation auprès du Service de Médiation pour le Consommateur et plus particulièrement auprès de l’Ombudsman du Commerce et/ou 3) recourir à la médiation via le règlement alternatif des litiges (RAL).

    L’expéditeur ainsi que le destinataire peuvent aussi demander des informations ou déposer une plainte auprès de l’opérateur postal qui a livré ou aurait dû livrer le colis.

    Si vous n’êtes pas satisfait de la suite donnée par l’opérateur postal, vous pouvez vous adresser au  Service de médiation pour le secteur postal.

  • FAQ

    Un réseau local sans fil permet de relier vos appareils entre eux. Les ondes radio permettent d’échanger rapidement des données.

    Le terme « Wi-Fi » a été inventé dans le but de disposer d’un nom plus simple pour désigner les normes du groupe IEEE 802.11, qui sont celles utilisées dans les réseaux sans fil. Depuis 1999, différentes versions se sont succédé, améliorant les quantités de données transmises par seconde, la portée du signal ou la qualité de la connexion. La dernière version accessible au grand public est appelée Wi-Fi 6 (le nom officiel de la norme est « IEEE 802.11ax »).

    Quelques appareils sont déjà compatibles avec le Wi-Fi 6 ou le Wi-Fi 6E ; ce sont des appareils très récents. Pour le modem-routeur fourni par votre opérateur, il faudra sans doute encore patienter avant qu’il inclue cette technologie. Actuellement donc, le signal Wi-Fi émis par votre modem-routeur utilise deux bandes de fréquence (2,4 GHz et 5 GHz) :

    • 2,4 GHz : Cette bande de fréquences, partagée par de nombreux types d’utilisation, permet la transmission des signaux sur une longue distance, et n’est pas affectée par les obstacles offerts par les cloisons ou les étages;
    • 5 GHz : Cette bande de fréquence est plus stable et plus rapide. Pour le transfert des données, elle compte des canaux plus nombreux et plus larges : il y a 13 canaux de 20 ou 40 MHz en 2,4 GHz. En 5 GHz, il y a 13 canaux de 20, 40 et 80 MHz. La plupart des récepteurs sont compatibles avec cette bande, qui est un peu plus sensible à la présence d’obstacles que la bande 2,4 GHz.

    Le Wi-Fi 6 utilise également ces deux bandes de fréquences; dans la prochaine évolution, le Wi-Fi 6E (où E signifie « extended ») y ajoutera la bande 6 GHz.

    Par rapport aux versions antérieures, le Wi-Fi 6 et le Wi-Fi 6E offrent :

    • Un débit plus élevé (canaux jusque 120 MHz);
    • Un temps de réaction réduit;
    • Une meilleure gestion des connexions en cas de forte densité d’utilisateurs (lorsqu’un grand nombre d’utilisateurs se connectent simultanément au même réseau, en un même lieu).

    Avec l’ajout de la bande 6 GHZ et de ses 480 MHz de largeur de bande supplémentaire, le Wi-Fi 6E proposera donc plus de fréquences, et plus de débit (jusqu'à 11 Gb/s en théorie).

    Cerise sur le gâteau, il gère plus efficacement les états d’alerte ou de veille des appareils connectés ; moins sollicitées, les batteries des smartphones, tablettes et PC portables s’épuiseront moins rapidement.

    Il ne sera pas obligatoire de passer au Wi-Fi 6E, les équipements actuels, même s’ils ne donnent pas accès à la nouvelle bande, pourront sans soucis continuer à être utilisés.

Inscription Newsletter

Pour recevoir des alertes via e-mail, indiquez votre adresse e-mail et votre ou vos centre(s) d’intérêt.

L’IBPT traite ces deux ou trois données personnelles (adresse e-mail (éventuellement vos nom et prénom) et centres d’intérêt) afin de vous transmettre ces messages ; il sera mis fin au traitement et vos données seront effacées si un jour vous vous désinscrivez. En savoir plus sur les cookies ou sur la protection de vos données.

Vous devrez confirmer votre inscription. Vous pourrez vous désinscrire ou adapter votre profil à tout moment via le lien de désinscription, ou en nous contactant à l’adresse webmaster@ibpt.be.

Indiquez votre adresse e-mail et votre ou vos centre(s) d’intérêt :

Vers le haut